Née le 5 décembre 1998 à Montréal, Audrey Levasseur-Ruel entreprend en 2017 des études en arts visuels au cégep du Vieux Montréal où elle obtiendra son diplôme en 2019. La même année, elle poursuit sa pratique artistique en s’inscrivant au baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’UQÀM.  C’est principalement par la peinture qu’elle développe, dans les dernières années, une démarche personnelle en arts en s’intéressant particulièrement à la thématique de l’hybridité. Dans des univers à la limite entre le fictif et le réel, ses œuvres explorent l’imaginaire du rêve, la transformation du corps et les contes pour enfants.  

 

Plus récemment, l’on retrouve aussi dans l’œuvre d’Audrey une importance particulière à l’histoire familiale, à la notion de rencontre et aux techniques du fait-main. C’est notamment par des jeux de collage, de fragmentation et par l’utilisation du fil sous diverses formes de production qu’elle construit un dialogue dans ses œuvres autour des thèmes du charnel, du souvenir et de l’enfance.  

02_IMAGEPREF (1).jpg
 

Raconte-moi la mer 

2022

Textile et médiums mixtes 

Dimensions variables 

 

À l’image d’un laboratoire d’expérimentations alliant le travail du textile, la photographie, le dessin et l’usage des mots, l’œuvre explore à travers différentes techniques du fait-main la fragmentation corporelle, la rencontre et l’autoreprésentation. Dans un processus de remémoration de souvenirs et d’échanges, l'artiste utilise le récit de soi afin d’offrir une perspective sur sa propre enfance.    

  

La fabrication d’une courtepointe de même qu’un jeu de compositions hétérogènes entre divers éléments à la fois textuels, textiles et picturaux permet à Audrey Levasseur-Ruel de créer un dialogue autour du travail du corps et des relations familiales. Son œuvre se déploie ainsi dans le temps par différentes séances où se tissent rencontres humaines, transmission orale, modes d’échanges de savoir et mémoire collective/individuelle.   

  

Par la fouille et la collecte d’objets issus de sa sphère personnelle, les différents éléments manipulés dans la fabrication de l’œuvre sont traités dans une approche minutieuse de collage, de fragmentation et d’hybridité. Ce traitement de la matière se complète d’un caractère pictural et formel où émerge des références au rêve, aux contes pour enfants et à l’imaginaire.